Pourquoi perd-on ses cheveux ?

 

L’alopécie correspond au mécanisme de chute et de perte des cheveux ; la calvitie en est sont stade ultime.

Aujourd’hui, en France, plus de 10 millions de personnes sont concernées par la chute des cheveux : la calvitie touche pratiquement 2 hommes sur 3 et 1 femme sur 5 (après l’âge de la ménopause en général). La calvitie est souvent perçue comme une atteinte à son schéma corporel.

Chez l’homme, la cause la plus fréquente est l’alopécie androgénétique, héréditaire, conséquence de phénomènes liés à une double action, hormonale (hormones mâles ou androgènes : testostérone) et génétique au niveau  du cycle capillaire du follicule pileux (bulbe du cheveu) sur le sommet du cuir chevelu. Seule la couronne hippocratique est épargnée par ce processus.

Bien que la calvitie ne soit pas une maladie, perdre ses cheveux (ou alopécie) est souvent mal vécu et inquiète beaucoup en raison de l’extrême richesse symbolique véhiculée par la chevelure depuis l’Antiquité : attribut de beauté, de séduction, de puissance (Mythe de Samson) et de jeunesse.

La Recherche Scientifique s’emploie à trouver les traitements du futur en essayant d’élucider le mécanisme de la chute des cheveux (ou alopécie) et de localiser le ou les gènes responsables dans notre ADN de la calvitie : à ce stade, le shampooing « miracle » antichute n’existe pas. Il en est de-même des traitements médicamenteux vantant les vertus de repousse des cheveux.

L’ANSM (agence du médicament) rappelle les effets secondaires du Propécia (Finastéride) à type de troubles psychiatriques et de la fonction sexuelle (communiqué du 01/02/2019).

En revanche, certains compléments alimentaires riches en acides aminés, notamment chez la femme lors d’un régime amaigrissant, peuvent être utiles sur la croissance des cheveux et la kératine en ralentissant le mécanisme de l’alopécie.

Une perte supérieure à 100 cheveux par jour signe un processus anormal d’alopécie et de calvitie.

La chute de cheveux en quelques chiffres

 

  • 80 000 à 120 000 : nombre de cheveux moyen sur un crâne.
  • La densité des cheveux est à son maximum au niveau de la couronne hippocratique (zone située au-dessus de la nuque et des oreilles).
  • 1 cm / mois : rythme de croissance d’un cheveu, plus important en été qu’en hiver.
  • En France, 10 à 12 millions de personnes sont concernées par la chute des cheveux et la calvitie, tous âges confondus ; si la moitié d’entre elles vit bien son alopécie, l’autre moitié en souffre.
  • 50 à 100 cheveux tombent normalement chaque jour, au-delà la chute devient anormale et signe un début de calvitie.
  • Plus la chute et l’alopécie commencent tôt, plus l’évolution vers la calvitie sera rapide avec des répercutions psychologiques souvent mal vécues.
  • 95% du traitement contre la calvitie dans le monde se fait par greffes de cheveux (FUE ou FUT).

Un doute sur votre calvitie ? Les questions à vous poser

 

1) Avez-vous des membres de votre famille chauves, atteints d’alopécie ou qui perdent simplement leurs cheveux (frère, père, grand-père, oncle…) ?

2) Avez-vous constaté une augmentation de la perte de vos cheveux avec le temps ?

3) La perte de vos cheveux ou l’alopécie altère-t-elle l’image que vous avez de vous-même ?

4) Votre calvitie affecte t-elle votre qualité de vie ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, un début de calvitie ou d’alopécie est en cours : prenez RDV en ligne ou contactez-nous : 01.53.70.93.93

Microgreffes (FUE / FUT)

La chirurgie a ses limites : elle ne permettra pas de retrouver la chevelure de vos 20 ans.

Néanmoins, elle répartit de façon plus harmonieuse et plus naturelle les cheveux de la couronne hippocratique (l’arrière de la tête jusqu’au-dessus des oreilles), génétiquement programmés pour durer toute une vie, sur les zones dégarnies et atteintes d’alopécie.

Pour chaque patient, une solution personnalisée existe en fonction de sa demande et du stade de sa calvitie.

Principe de la greffe capillaire

 

C’est un principe de redistribution  des cheveux qui consiste à prélever des greffons dans des zones denses (couronne hippocratique) pour les réimplanter dans les zones dégarnies touchées par l’alopécie (perte de cheveux).

Les résultats sont durables car les cheveux prélevés sont génétiquement programmés pour ne jamais tomber et restent totalement insensibles a l’action hormonale.

L’intérêt est que le donneur est également le receveur : il n’y a donc pas de rejet, c’est une autogreffe de cheveux.

Il s’agit d’une transplantation capillaire, véritable travail d’orfèvre de haute précision qui permet d’implanter cheveu par cheveu (follicules par follicules) pour un résultat naturel.

Microgreffes de cheveux chez l’homme et chez la femme 

 

  • Prélèvement et implantation réalisés sous anesthésie locale, totalement indolore, absence d’hospitalisation.
  • Résultat obtenu de façon progressive et étalé dans le temps sur une période de 6 à 9 mois.
  • Réclame beaucoup de minutie, de précision et une grande expérience.
  • Dure en moyenne 3 à 4 heures.
  • Il existe aujourd’hui 2 méthodes de prélèvement : la FUE (Follicule Unit Extraction) et la FUT (Follicule Unit Transposition).

 

Prélèvement par FUE (Follicular Unit Extraction)

 

  • La FUE se réalise sur cheveux courts et rasés, au niveau de la zone de prélèvement, au dessus de la nuque.
  • La FUE peut être indiquée pour tout type de calvitie chez l’homme et chez la femme (il est possible de ne raser qu’une bande dissimulée dans la chevelure).
  • Prélèvement bulbe par bulbe ou unité folliculaire par unité folliculaire, à l’aide d’un micro-instrument (micro-punch) ne laissant aucune marque ni aucune cicatrice.
  • Le prélèvement peut se faire soit de façon manuelle soit de façon automatisée. Les instruments sont très fins (0,7 a 0,9 mm de diamètre) et permettent le prélèvement des unités folliculaires une à une.
  • Technique opératoire de greffe et de prélèvement sans suture, sans cicatrice.
  • Les greffes capillaires ainsi récoltées sont conservées dans une solution de sérum glacé en attendant d’être réimplantées.
  • La durée de l’intervention est fonction de la surface à garnir et du nombre de greffons à implanter.
  • Pansement durant 24 heures. Shampooing possible au bout de 48 heures.
  • Dans les jours qui suivent : apparition de petites croûtes au niveau de la zone de prélèvement et de la zone implantée pendant 1 semaine environ.

 

Prélèvement par FUT (Follicule Unit Transposition)

 

Communément appelée méthode des bandelettes :

 

  • Se réalise sur cheveux longs : il n’y a pas de rasage préalable de la zone donneuse (au dessus de la nuque), il est même conseillé de garder les cheveux longs.
  • Le praticien prélève une bandelette de cuir chevelu contenant les bulbes capillaires à greffer.
  • Les unités folliculaires sont alors prélevées à partir de cette bandelette, sous microscope pour confectionner les micro-greffes de cheveux : celles-ci sont conservées dans une solution de sérum physiologique froid.
  • La bandelette prélevée ne laissera qu’une fine cicatrice complètement cachée dans les cheveux; la cicatrisation est obtenue en 8 jours. 
  • Reprise du travail dès le lendemain.
  • Pas de pansement.

Déroulement de l’intervention

AVANT L’OPÉRATION

Prise de photos avant la séance puis quelques mois après pour apprécier le résultat.

Le Docteur Richard AZIZA dessine les zones à traiter, la ligne frontale, les zones dégarnies et d’alopécie. Ces dessins sont réalisés en accord avec le patient.

  • La première étape est la préparation de la zone donneuse au-dessus de la nuque : l’anesthésie locale après une légère prémédication permettra le déroulement de l’acte sans aucune douleur, et dans un meilleur confort pour le patient.
  • La deuxième étape consiste a prélever les micro-greffons selon l’une des deux méthodes (FUE ou FUT), la mieux adaptée au besoin du patient et du stade de la calvitie. Les greffons sont conservés dans du sérum froid.
  • La troisième étape est l’implantation de ces micro-greffons dans les zones dégarnies : les bulbes greffés sont positionnés avec une extrême précision. Une attention particulière est apportée au sens de pousse conforme a l’axe physiologique et normal du cheveu.

Toutes ces étapes ont pour but d’obtenir une correction très naturelle de la calvitie.

Lors des visites de contrôle postopératoires, les photographies permettront d’apprécier le résultat.

APRES L’OPÉRATION

  • La sensibilité du cuir chevelu peut baisser de façon temporaire pendant 1 à 2 mois. De même, des petits kystes épidermiques sans gravité peuvent survenir ; ils s’évacuent spontanément.
  • La repousse des cheveux est progressive et débute dès le 8ème jour jusqu’au 6ème mois de l’intervention. Chaque cheveu greffé pousse à son rythme.
  • Ces 2 techniques opératoires (FUE et FUT) ne posent généralement aucun problème si elles sont réalisées dans les règles de l’art, par une équipe entraînée et experte.
  • L’obtention d’une bonne densité peut nécessiter d’autres séances de microgreffes. Il en est de même si la calvitie et l’alopécie continuent d’évoluer et de s’étendre au fil des années.

Le Docteur Richard AZIZA vous conseillera sur le choix de la technique la plus adaptée entre les méthodes FUE ou FUT :

  • Selon le stade de votre calvitie.
  • En fonction de votre mode vie et de vos contraintes socio-professionnelles.

Autres indications des microgreffes de cheveux

 

Restauration de la barbe 

 

Aujourd’hui le port d’une barbe est devenu un véritable phénomène de mode.

La technique FUE de micro-greffes de cheveux indiquée pour la correction de la calvitie est une méthode de choix pour restaurer une barbe peu fournie voire inexistante ou une moustache.

La barbe est parfaitement redessinée, elle pousse normalement et peut se raser.

L’intervention s’effectue sous anesthésie locale, sans aucun pansement ni cicatrice.

Quels sont les avantages de cette technique :

  • La barbe est restaurée : elle est parfaitement redessinée.
  • Résultat naturel par une implantation bulbe par bulbe.
  • Le résultat est définitif.

 

Restauration des sourcils

 

La technique FUE de micro-greffes de cheveux, indiquée dans la correction de la calvitie, s’applique également aux hommes et femmes qui ont perdu toute densité des sourcils. La FUE permet de redonner de façon très naturelle la forme, la densité et le volume des sourcils.

L’intervention s’effectue sous anesthésie locale et ne laisse aucune trace, ni cicatrice. Aucun pansement n’est nécessaire.

Quels sont les avantages de cette technique ?

  • La forme des sourcils est parfaitement redessinée.
  • Les sourcils retrouvent leur densité.
  • Ils poussent normalement dans le sens naturel d’implantation.

Seul inconvénient, il faudra les retailler car ils pousseront au même rythme qu’un cheveu.

 

Restauration des poils du torse 

 

Les poils du torse peuvent être peu denses. Il est possible de les restaurer également par la technique de micro-greffes de cheveux (FUE) indiquée pour le traitement de la calvitie.

L’implantation qui se réalise sous anesthésie locale ne laisse ni cicatrice, ni pansement.

Traitements associés

 

PRP

 

Le PRP est une méthode de choix indiquée dans le traitement de la chute des cheveux et de l’alopécie. Il peut être utilisé à titre préventif ou en association avec les autres traitements contre la calvitie.

Le PRP ou plasma enrichi en plaquettes et en facteurs de croissance est réalisé à partir d’une simple prise de sang. Le plasma est alors obtenu par centrifugation et possède des propriétés sur le cycle capillaire. Il agit ainsi sur la chute des cheveux et l’alopécie en ralentissant son processus.

Les facteurs de croissance libérés par les plaquettes ont la propriété de stimuler les cellules souches des bulbes capillaires. Ils vont entrainer une revitalisation des cheveux, une augmentation de leur densité en favorisant la repousse et en ralentissant parallèlement la chute.

Le PRP a également des vertus sur la cicatrisation après une intervention.

C’est un excellent complément de traitement des micro-greffes en activant la repousse des cheveux greffés.

Le traitement s’effectue à raison d’une séance tous les mois, pendant 4 mois à 6 mois, avant et après une séance d’implantation de cheveux.

 

Mésothérapie 

 

La mésothérapie du cuir chevelu est une technique qui permet d’apporter directement au niveau du bulbe capillaire (dans le mésoderme) les éléments nécessaires à sa vitalité et à la croissance du cheveu qu’il va fournir. C’est un bon traitement d’appoint pour ralentir le mécanisme d’alopécie.

Il s’agit de multi-injections fines de vitamines (B notamment), d’éléments nutritifs en acides aminés, de sels minéraux et antioxydants.

L’indication essentielle est la chute de cheveux réactionnelle / alopécie (stress, accouchement…).

 

Micro-dermo-pigmentation 

 

La micro-dermo-pigmentation du cuir chevelu est une technique micro-invasive qui permet de tatouer par des pigments naturels et hypoallergéniques les zones clairsemées, garantissant un résultat durable.

Ce procédé permet ainsi :

  • De donner l’illusion de la présence de cheveux dans les zones dégarnies, tout en préservant l’aspect naturel avec le reste de la chevelure.
  • De masquer certaines cicatrices inesthétiques du cuir chevelu.
  • D’éviter pansement et anesthésie.

Cette technique ne permet en aucun cas de traiter l’alopécie ou la calvitie.

Tarifs

FUT à partir de 5.500€. FUE à partir de 8.500€.

Un devis détaillé vous sera remis par le Docteur Richard AZIZA lors de la consultation avec une fiche
d’information sur la calvitie et le déroulement de l’intervention.