Lipofilling mammaire

L’augmentation mammaire peut se faire par injection de sa propre graisse prélevée sur la patiente, sans prothèse.

La graisse est prélevée par liposuccion puis traitée par centrifugation et réinjectée au niveau des seins.

Il s’agit d’une méthode novatrice donnant un résultat naturel, qui permet de gagner une taille de soutien-gorge.

Cependant plusieurs temps opératoires sont parfois nécessaires pour obtenir l’effet désiré.

Déroulement de l’intervention

  • Le tabac doit impérativement être arrêté au moins un mois avant et un mois après le geste chirurgical.
  • Une mammographie et échographie de moins de trois mois sont prescrites avant l’intervention. Les antécédents de cancer du sein familial seront recherchés.
  • Une courte hospitalisation de 24h est habituelle. Une visite préalable avec l’anesthésiste est nécessaire au cours de laquelle des examens seront demandés (bilan sanguin…).
  • La durée de l’intervention est d’environ 2 h.
  • Les zones graisseuses à aspirer sont repérées avant l’intervention : puis une liposuccion classique ou à la seringue, récupère la quantité de graisse nécessaire à l’augmentation mammaire.
  • La centrifugation est effectuée selon la technique de Coleman, puis la réinjection est réalisée à l’aide d’une fine canule au niveau de chaque sein : il s’agit d’une véritable liposculpture du sein. Le geste est peu traumatisant et très précis.
  • Il n’y a quasiment aucune cicatrice.
  • Le résultat est définitif au bout de 3 à 6 mois par l’obtention de seins harmonieux et symétriques.
  • Cette technique très séduisante n’est réservée aux petites augmentation mammaires ou dans le cas d’une asymétrie mammaire. Elle peut être renouvelée si besoin.
  • Un suivi radiologique classique est préconisé chaque année de préférence avec le même radiologue.


Suites opératoires et complications éventuelles

 

L’augmentation mammaire par lipofilling ou transfert de graisse autologue réalisée pour des motivations esthétiques reste un acte qui implique un risque inhérent à tout acte chirurgical aussi minime soit-il.

Les suites sont peu douloureuses.

L’œdème s’estompe rapidement, le résultat est souvent très satisfaisant.

 

Les complications possibles 

L’infection est rare.

Asymétrie, qui peut nécessiter une petite retouche selon la même technique.

En définitive, il ne faut pas surestimer les complications ou les risques, mais bien prendre conscience que tout acte médical aussi minime soit-il comporte une part de risques et d’aléas.

La confiance en votre chirurgien et les explications données contribueront au bon déroulement de l’acte et du suivi.

Tarifs

Lipofilling mammaire à partir de 4.500€.

Un devis détaillé vous sera remis par le Docteur Richard AZIZA lors de la consultation avec une fiche
d’information sur le déroulement de l’intervention.