Chirurgie de la ptôse mammaire

La ptôse mammaire correspond à un affaissement du sein qui peut exister d’emblée ou être secondaire à une grossesse, un allaitement ou un amaigrissement.

Elle est présente quand les seins sont lourds ou hypertrophiés.

A l’inverse, la ptôse s’observe parfois quand les seins sont peu développés ou vidés par les grossesses : le volume pourra être rétabli dans le même temps opératoire par transfert de graisse (lipofilling) ou prothèse mammaire.

Principe

 

L’intervention chirurgicale vise à remonter l’aréole et le mamelon en bonne position, à remodeler et ascensionner la glande mammaire.

La peau en excès sera éliminée pour obtenir des seins naturels correctement galbés et harmonieux,

L’intervention est envisageable dès l’âge de de 18 ans. Une échographie et une mammographie préopératoires sont systématiquement demandées.

Le tabac doit être impérativement arrêté au moins un mois avant et un mois après l’intervention.

Déroulement de l’intervention

  • Cette intervention se déroule sous anesthésie générale avec une hospitalisation d’une journée (en ambulatoire) ou d’une nuit (24h).
  • Une visite préalable avec l’anesthésiste est nécessaire au cours de laquelle des examens seront demandés (bilan sanguin…).
  • La durée de l’intervention est en moyenne de 2h.
  • Le remodelage de la glande et de la peau de la peau, et le bon positionnement de la plaque aréolaire de la graisse laisse au minimum une cicatrice autour de l’aréolaire, et parfois une cicatrice verticale et une cicatrice horizontale si l’excès de peau est très important (en cas d’amaigrissement massif) dans le sillon sous mammaire (cicatrice en T inversé).

Suites opératoires et risques éventuels

 

Le lifting des seins réalisé pour des motivations esthétiques reste un acte chirurgical qui implique un risque inhérent à tout acte médical aussi minime soit-il.

Le résultat n’est jugé qu’au bout d’une période de 6 à 12 mois, le temps que les cicatrices s’atténuent. Le port d’un soutien gorge adapté est utile durant un mois ; pas de sport pendant 1 mois également.

Infection et hématome, retard de cicatrisation.

Nécrose tissulaire dont le risque est augmenté par le tabac.

Troubles de la sensibilité de l’aréole qui revient habituellement en quelques semaines.

Troubles de la cicatrisation : une surveillance des cicatrices est nécessaire durant un an.

Tarifs

Un devis détaillé vous sera remis par le Docteur Richard AZIZA lors de la consultation
(incluant les frais de séjour en clinique et les honoraires de l’anesthésiste) avec une fiche
d’information sur le déroulement de l’intervention.